Les conflits, leurs coûts et la voie de la Médiation | 01 oct. 14, felix.buche

Une gestion des tensions et des conflits par la voie de la médiation ne prétend pas pouvoir éviter entièrement les coûts d'un conflit, mais on peut souvent limiter les conséquences négatives, pour les comptes de l’entreprise et pour le bien-être des personnes concernés.

Les conflits, leurs coûts et la voie de la Médiation

Par la nature de leurs activités respectives, toute organisation ou entreprise crée mécaniquement des tensions qui, lorsqu’elles ne sont pas exprimées et gérées en amont, conduisent à des conflits plus ou moins virulents. Ces conflits peuvent parfois même s’exprimer uniquement de manière subtile, par absentéisme, manque de motivation et d’identification des salariés avec l’entreprise ou un taux de rotation élevé.

Les entreprises calculent les marges et les coûts au centime près, mais souvent elles sous-estiment très largement les coûts directs et indirects de tels conflits. Quand Air France annonce 300 millions d'euros de pertes financières lors de la dernière grève, les coûts indirects ne sont pas encore réellement pris en compte : Des clients qui se détournent de la compagnie, une incompréhension et des tensions entre pilotes et les autres salariés, deux exemples qui coûteront à l’entreprise.


Le montant total des coûts est donc forcément bien plus élevé que le chiffre annoncé officiellement. En cumulant en plus les coûts externes directs et indirects, d’une part subis par les clients, les entreprises, les touristes et les hommes d’affaire et investisseurs d'autre part, les coûts externes indirects, résultant d’une perte portée à l’image et à l’attractivité de la France, le bilan global de ce conflit devrait facilement dépasser le demi-milliard d’Euros de dégâts.


Tout conflit, même individuel et infiniment moins signifiant à première vue, crée des coûts souvent mal estimés. Une gestion des tensions et des conflits par la voie de la médiation ne prétend pas pouvoir les éviter entièrement, mais on peut souvent limiter les conséquences négatives, pour les comptes de l’entreprise mais bien évidemment et d’abord aussi pour le bien-être des personnes concernés.

Email again:

Commentaires: 0

Ajouter un commentaire

Nom
E-mail
Commentaire